Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 janvier 2010 071

 

 

Quels ne furent pas mon étonnement et ma joie de découvrir peu après mon emménagement à La bretagne que le départ du sentier menant à ma cascade favorite (celle qui m'avait tant marquée lors de mon séjour en 2004) se trouve à peine à 50m de chez moi!

 

 

parapente-chaudron 069

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une eau glaciale mais ô combien rafraichissante en été... 

Un site resourçant avec des hirondelles qui passent au raz de l'eau, renouvellant maintes trajectoires accrobatiques...

Je ne vous en dis pas plus, il vous faudra venir le découvrir

 

 janvier 2010 085

 

Et tout ceci après seulement une petite heure de marche (et aussi un passage dans un tunnel où on n'y voit vraiment rien de rien, demandez plutôt à Rémy... - claustrophobes s'abstenir!) 

 

dsc01952

 

 

Du coup, on aurait tort de s'en priver et c'est pourquoi j'y retourne régulièrement...

Bon en théorie, c'est un sentier fermé par l'ONF (le voilà le secret de sa beauté!) et plutôt à proscrire en période de fortes pluies car d'énormes "menhirs" peuvent vous tomber sur la tête sachant que le sentier longe la falaise..

et nous, comme on n'a pas peur (ou bien alors on est complètement inconscients) - n'est-ce pas Guilhem? et bien nous l'avons sillonné en juin, après 3 jours de grosses pluies...

 

Expérience à ne pas refaire, surtout la bonne frayeur lorsqu'ont dévalés depuis le haut de la cascade d'énormes rochers atterrissant sourdement dans le bassin, et nous juste à côté qui prenions des photos.. tranquille Emile! 

Pas de risque de toute façon, on ne se serait pas baignés, je vous laisse constater par vous-même la couleur de l'eau (et donc sa propreté) après ces fortes pluies :

 

chaudron juin2010 (4) 

 

 

 

chaudron juin2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci à Guilhem pour ces 2 photos qui immortalisent cette folle rando et surtout pour ce beau panoramique!

 

 

 

D'avantages de photos sont visualisables dans l'album associé :

 

cascade-chaudron cascade-chaudron

 

 


 

Au revoir cascade de mes rêves

 

Retour à la cascade du chaudron le 15 octobre en fin de journée, pour la présenter à mes amis météos Rémi, Laurent et Oliv', qui soit dit-en passant, m'ont avoué que c'était un lieu effectivement paradisiaque - ironiquement ils me l'ont dit 10 secondes avant que le potentiel drame ne se produise... (il était temps )

 

Et oui rebelotte, mais cette fois le soir, par grand soleil et après 4 jours de temps sec i.e. avec les plus grandes précautions par rapport à la dernière fois (sans quoi mes amis vont penser que je cherche systématiquement à les éliminer la veille de leur départ !!?? )

 

Bon, je me lance dans le récit avec des détails afin que les personnes qui se renseignent sur internet pour accèder à cette cascade reculée mais paradisiaque soient avertis du risque qu'ils encourent!

 

J'aurais donc fait cette rando 4 fois en tout (+ une fois en 2004) et les 2 dernières auraient pu mal tourner. C'est un peu comme jouer au loto.

Durant la balade début juin avec Guilhem, un énorme rocher (genre 500kg) s'est décroché et est tombé au centre du bassin. Nous étions situés à 15m tout au plus en train de contempler le bassin depuis son bord. ça a fait un effet "tsunami". Heureusement que l'eau était marron sans quoi on aurait pu être en train de se baigner à cet endroit là (ah ah! vous allez comprendre pourquoi je vous précise ce fait).

La 4ème et dernière visite, c'était donc le vendredi 15 octobre dernier de 16h à 18h avec Oliv', Rémi et Laurent....

Comme en juin, un mastodonte d'environ 500 kg s'est détaché de tout en haut tout en haut  - ça fait toujours le même bruit intriguant d'un avion qui dépasse le mur du son ou d'un tremblement de terre et 2 secondes après le rocher est au sol - il tombe de très haut donc sa vitesse de chute est très importante, quelque soit son poids - on a du mal à le visualiser - c'est flou.

 

Cette fois le rocher est tombé là où la canalisation est renforcée (entourée par des barres de métal orange) environ 20 minutes après notre passage, à l'endroit même où l'on marche à côté du précipice juste avant de traverser pieds nus sur la "poutrelle" du petit bassin pour rejoindre le grand bassin. Et cette fois-ci quand le rocher est tombé, nous étions en plein milieu du grand bassin, en train de se baigner dans l'eau turquoise. Il faisait beau depuis plus de 4 jours, donc peu de raison qu'une pierre se détache.


Je vous avoue qu'on a tous eu une peur bleue et qu'on a décampé darre darre. Surtout moi quand j'ai entendu ce fameux bruit car je savais à quoi m'attendre et nous étions bien à ce moment là Laurent, Oliv' et moi, à l'endroit même où le rocher était tombé en juin.


Je peux vous dire une chose, ce truc là vous tue net si vous êtes dessous et sinon vous écrabouille à moitié. Perso, je me dis "jamais 2 sans 3" (surtout d'affilée!), donc c'est fini pour moi cette belle cascade (dommage j'habite à 1 minute à pied du départ) et je me garderai bien d'y accompagner qui que ce soit pour ne pas lui porter la poisse.


Désormais, je comprends tout à fait que ce sentier soit fermé . Il n'est pas sécurisé par des filets.

Après, je suis certaine que des pierres ne se détachent pas tous les jours, mais on aura beau être prudents, quand le rocher tombera, il tombera et il n'y aura aucun délai pour réagir.
Désolée pour ce long roman mais on a été un peu traumatisés...
Perso j'aime le risque et c'est pourquoi j'y étais retournée, en me disant "bof, c'est normal la dernière fois il pleuvait" mais bon la dernière balade d'octobre m'a calmé là et oui, c'est juré Oliv', je n'y retournerai plus!

P.S : notez pour l'accès : l'ancien lavoir a été détruit et remplacé par une petite maison colorée avec une grille qui clôture l'accès et qui était fermée à notre retour tardif (pas grave on est passé au dessus - mais elle est haute).


P.P.S : si vous décidez de vous y rendre quand même, prévoir une lampe de poche pour passer dans le tunnel, ne pas crier au niveau de la cascade (cela favorise les détachements de pierre) et ne pas rester dans la zone où les petites gouttes tombent (ce que j'avais la coutume de faire) car j'ai ouïe dire que des petits cailloux s'en détachent fréquemment (info de Victor d'OVS).

Partager cette page

Repost 0
Published by